Transports aériens : « Les îles Vanille » anéanties par une concurrence interne

Air Mauritius (MK) vient d’annoncer des pertes de 1 milliard de roupies mauriciennes, soit près de 29 millions de dollars, pour les 9 premiers mois  de son exercice fiscal. Les 3 derniers mois étant une période dite basse saison, les pertes de l’exercice seront probablement supérieures.

Selon les spécialistes, ces pertes colossales sont en grande partie dues à un remplacement inconsidérément trop rapide de la flotte : les deux nouveaux A350 que MK a reçus sont loués annuellement à 1 milliard de roupies mauriciennes, alors que les A340 qu’ils remplacent ne coûtent que 294 millions de roupies. Et cela va empirer, car MK doit encore recevoir 4 nouveaux A350 et 2 A330 neo.

La première conséquence est la mise à l’écart du président du conseil d’administration Arjoon Suddhoo. Il l’a été de 2001 à 2005 et ensuite de 2015 à fin mars 2019.

MK doit revoir sa stratégie  et a dû faire appel à deux cabinets spécialistes le Centre for Asia Pacific Aviation et la firme Price waterhouse Coopers pour la reformuler. Parmi les propositions semble figurer la privatisation, ainsi qu’un renforcement d’une certaine protection : par exemple, malgré ses demandes insistantes, Corsair n’a jamais obtenu le droit de faire La Réunion/Maurice contrairement à Madagascar qui a autorisé momentanément Corsair à vendre du Tanà/Réunion.

C’est dans ce contexte d’ailleurs que récemment le Président Rajoelina vient d’autoriser MK à avoir un vol quotidien Maurice/Tanà, alors même que MD n’a que 2 vols Tana/Maurice par semaine.

Se pose alors la question de l’intérêt de l’Alliance Vanille supposée renforcer la coopération entre les compagnies de l’Océan Indien plutôt qu’une coûteuse concurrence entre elles.

Les Mauriciens ne comprennent d’ailleurs pas pourquoi MK a renoncé à participer à l’appel d’offres sur Air Madagascar qui présentait beaucoup de complémentarités avec elle, mais a plutôt préféré se tourner vers Ghana Airways. MK a d’ailleurs perdu face à Ethiopian Airlines. Alors que ce dernier a perdu face à Air Austral (UU)  lors de l’appel d’offres Air Madagascar (MD).

Les 3 petites compagnies MD, MK et UU n’auraient-elles pas un intérêt commun à renforcer leur coopération d’une manière sincère et sans arrière-pensées, même sans aller jusqu’à la création de cette fameuse Air Océan Indien. Sinon, elles risquent de disparaître ou de se faire gober par des géants comme Ethiopian Airlines. Alors même que leur maintien est stratégique pour chacune des trois îles.

Ceci ne verra hélas pas le jour sans un coup de pouce appuyé de nos politiques. Mais quels politiques auront cette vision ?

On en a rêvé, mais quand va-t-on le faire ?

Sa

Source : http://www.lagazette-dgi.com/?p=27473

[:fr]

It’ s a hotel three stars has a view for the environment protecting in the special area limited by the river in the front and in the back Analamazaotra parks, it was managed just close the forest and all around the visitors can heard the indri-indri song

© 2019 ANDASIBE LEMUR'S LODGE . All Rights Reserved | Designed by: e-fandrai.com

[:]